« L’histoire de Monsieur A » de Jean-Pierre Blanpain

Voici un abécédaire original, qui prend la forme inhabituelle d’une histoire : un « ABC d’air burlesque » !

Chaque lettre de l’alphabet fait intimement partie de cette histoire. Texte et illustration sont mêlés et ne font qu’un. Il faut prononcer le nom des grandes lettres capitales décorées pour que le texte ait du sens, « comme dans un tour de maJ » .

Le format de l’album est très grand, ce qui lui donne un atout indiscutable pour une utilisation en classe. 😉 Cela permet aux élèves de profiter pleinement de la mise en scène du texte sur le fond blanc.   

histoire de Monsieur A - Tout le monde l'a laissé tomB. Il se sent tout caC.

« Monsieur A est triste. Tout le monde l’a laissé tomB. Il se sent tout caC. »

Chaque grande lettre capitale est illustrée à la manière d’un patchwork, avec un assemblage joyeux de tissus et de papiers à motifs colorés. Les grandes lettres sont en contraste avec le reste du texte en noir. Cependant, l’auteur joue avec la typographie et la disposition de chaque caractère, comme s’il les faisait danser sur le papier. Résultat : la mise en page graphique est remplie de peps !

l'histoire de Monsieur A - abécédaire de Jean-Pierre Blanpain

Au fil des pages, Monsieur A se retrouve ébahI, parce qu’L arriva, sa princeS… Il s’agit bien d’une rencontre amoureuse qui se trame avec cet abécédaire ! l’histoire de Monsieur A

Certains mots sont un peu compliqués pour le cycle 1 (un port d’attache, des écus, le tohu-bohu…) mais cela ne doit pas être un frein pour une présentation en classe. L’album est superbe et permet de réinvestir de façon amusante l’apprentissage du nom des lettres capitales. ❤

La technique de découpage/collage peut être reprise avec les élèves pour une exploitation en arts visuels (les élèves de MS/GS peuvent par exemple produire un abécédaire collectif ; ou former les lettres de leur prénom avec cette technique).

histoire de monsieur A - le Cosmographe

« L’histoire de Monsieur A » est un album de Jean-Pierre Blanpain qui est paru en 2003 dans un petit format 16×16 cm aux éditions Thierry Magnier. Il a été adapté par Frédéric Rey pour une réédition en grand format 28,5×28,5 cm, avec le Cosmographe, en 2022.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.