Le Schéma Corporel

Le schéma corporel s’acquiert progressivement durant toute l’enfance. Il est défini comme la représentation spatiale du corps. Mais le corps n’est pas figé, la construction du schéma corporel est aussi liée aux expériences motrices et à l’intégration de l’espace extérieur au corps.  

Le schéma corporel est « la connaissance que l’on a de soi en tant qu’être corporel, c’est-à-dire nos limites dans l’espace (morphologie), nos possibilités motrices (rapidité, souplesse), nos possibilités d’expression à travers le corps (attitudes, mimiques), les perceptions des différentes parties de notre corps, le niveau verbal des différents éléments corporels, les possibilités de représentation que nous avons de notre corps (au point de vue mental ou au point de vue graphique). »
(« La psychomotricité au service de l’enfant » B. De Lièvre et L. Staes)

Albums inducteurs :
« Heureusement, il y a Gertrude » – le renard, caché derrière une haie, se découvre petit à petit : d’abord le nez, puis les yeux, les oreilles, les pattes, le corps et la queue.
– « Va-t’en, grand monstre vert ! » – les différentes parties du visage monstrueux apparaissent et disparaissent grâce à un jeu de découpes dans les pages de l’album : yeux, nez, bouche et dents, oreilles, cheveux.

Activités pour aider à l’élaboration du schéma corporel :
s’initier au yoga avec réalisation de postures
– comptine « le tour de ma maison » pour PS avec gestes sur le visage
– fabriquer un pantin articulé

Evolution du dessin du bonhomme en lien avec l’évolution du schéma corporel