« L’arbre à gâteaux » de Etsuko Watanabe

« L’arbre à gâteaux » est édité chez Albin Michel Jeunesse et date de 2015. C’est une histoire très ancrée dans l’imaginaire, un peu farfelue, avec des personnages insolites.

J’apprécie les albums grands formats en classe, et là, c’est carrément un maxi-format : 37,5cm x 29cm ! Les magnifiques illustrations sont en plus toutes en double-page. De quoi littéralement plonger dans cet univers extraordinaire.

Ca vaut le coup d’emprunter cet album à la médiathèque pour une « lecture plaisir » pour les MS/GS. Cet album donne envie de rêver. Bah oui, si tu manges un fruit-gâteau, ton voeu s’exauce !

Mais pas besoin d’avaler un gâteau pour donner à nos p’tits élèves l’envie de plonger dans les livres… Cet album est une jolie invitation !

Les réseaux de lecture possibles :    

  • les doudous – Jeanne n’est pas seule dans son périple fantastique. Son doudou, Théo, est présent dans toutes les illustrations. C’est un personnage à part entière, qui prend vie et se met à parler dans les profondeurs de l’océan.
    D’ailleurs, je ne sais pas si c’est une référence volontaire, mais la ressemblance avec la petite Léa et son doudou-qui-parle est troublante 😉 (« Le doudou qui parle » de Frédéric Kessler & Elisa Géhin | éd. Thierry Magnier)
"Le doudou qui parle" de Elisa Géhin / "L'arbre à gâteaux" de Etsuko Watanabe

« Le doudou qui parle » de Elisa Géhin / « L’arbre à gâteaux » de Etsuko Watanabe

  • l’histoire dans l’histoire – Un vieil homme offre un livre à Jeanne, qui adore lire et imaginer le monde. Ce livre, c’est l’histoire de l’Arbre à Gâteaux…
  • la mer / l’océan – Jeanne est la seule enfant de son île. Lorsqu’elle part en mer sur sa bouée, elle dérive au gré des vagues. Puis elle rencontre un poisson géant, une pieuvre géante qui projette un nuage d’encre noire, un filet de pêcheurs, les profondeurs abyssales.

  • les arbres / les plantations / les germinations – Il y a l’idée du cycle de vie avec la mort du vieil arbre. Cet arbre produit des fruits-gâteaux… ce n’est pas très physiologique tout ça. Mais les fruits contiennent bien des graines ! Et la graine plantée sur la terre ferme va donner un nouvel arbre qui produira à son tour des fruits-gâteaux !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *