« Ombres Portées » et arts visuels

L’invitation de la Grande Lessive du jeudi 24 mars 2022 était « Ombre(s) Portée(s) », une belle occasion de travailler sur les ombres. 

ombres portées

Les élèves ont cherché à former des ombres sur des feuilles blanches en utilisant des objets de la classe et en manipulant une lampe (les élèves ont fait ce travail en binômes, un élève manipulant les objets au-dessus d’une feuille, un deuxième élève manipulant une lampe torche).

Les résultats ont été pris en photo puis j’ai imprimé les photos en noir et blanc.

Avant de passer à la seconde étape qui consistait à transformer les ombres, nous avons observé et analysé des œuvres de Vincent Bal (pdf en lien) qui se définit comme un « shadowologist ». Cet artiste belge utilise les ombres portées obtenues avec des objets du quotidien de façon très astucieuse pour créer de nouvelles images originales. Il ajoute des traits de crayon qui donnent vie à ses ombres. Voici le lien de son compte Instagram.

Les élèves ont agrémenté leurs ombres en utilisant le même procédé que Vincent Bal, à l’aide de Posca. La consigne était plutôt ouverte, mais il y a eu beaucoup de bonhommes dans leurs propositions. ^^

transformation des ombres portées avec un posca

ombres portées

A découvrir aussi sur le blog :
deux albums qui permettent d’aborder le sujet ombres portées & lumière :
« Le lapin noir » de Philippa Leathers
« Mon père, chasseur de monstres » de Stéphane Sénégas

Retour page de « La Grande Lessive »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.