« Une année dans la nature » de Nicole de Cock & Debbie Saul

Cliquez pour une commande Amazon

Voici un album évoquant une année qui s’écoule dans la forêt, avec une approche à la fois documentaire et poétique.

Les illustrations au style réaliste sont en blanc sur un fond noir intense et jouent sur les contrastes. Elles sont mises en valeur par des touches de couleur sur les pages non illustrées. Les mots participent aussi à l’esthétisme de l’ensemble, dans le choix de leur mise en page.

L’album commence par le réveil du blaireau après son long sommeil hivernal…

Les animaux de la forêt cités dans l’album en plus du blaireau : les insectes, le martinet, les grenouilles, le hibou, les souris, l’écureuil, le cerf, le renard, le lièvre, le hérisson et les oies.

Le seul p’tit bémol de l’album : encore un hibou qui a une tête de chouette !!! je ne sais pas si c’est une erreur de l’auteur ou de la traduction (titre original en néerlandais)

Une année dans la nature - Le hibou chasse les souris et à l'aube retourne dans son arbre.

Le hibou chasse les souris et à l’aube retourne dans son arbre.

Les insectes sont attrapés au vol par le martinet.

Les insectes sont attrapés au vol par le martinet.

Sur chaque double-page, on trouve une liste de mots à réciter, à écouter, ainsi qu’une phrase décrivant l’illustration présente sur l’autre page.

Une année s’est quasiment écoulée lorsque le lecteur arrive à la fin de l’album. Le blaireau se blottit dans son terrier en attendant que le printemps ne revienne.

Il se dégage de l’ouvrage une certaine poésie, les élèves sont invités à s’évader, à s’imaginer au cœur de la forêt et à s’intéresser à ce lieu de vie sauvage.


(prix d’achat fixé par l’éditeur : 13€)

N'hésite pas à liker, commenter ou partager 😉

2 réflexions au sujet de « « Une année dans la nature » de Nicole de Cock & Debbie Saul »

  1. Agnes

    Autre bémol qui malheureusement gâche la qualité de cet ouvrage à l’esthétisme parfait, « l’écureuil récolte des noisettes » dans le texte et sur l’image, on ne perçoit que des glands et des feuilles de chêne…

    Quel dommage! les confusions hibou/chouette; et gland/noisette alimentées par un si bel ouvrage qui s’adresse à l’intelligence et l’émotion… Je ne comprends pas qu’on ait laissé passer cela!

    Répondre
    1. Maternelle de Bambou Auteur de l’article

      Merci Agnès pour cette remarque complémentaire 😉
      Effectivement, ça fait beaucoup de confusions pour un album sur la Nature…

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *