Olélé Molibá Mákási

Cette comptine est d’origine congolaise. Didier Jeunesse en propose une version agréable à écouter (et à regarder sur Youtube avec les illustrations de Cécile Hudrisier !).

Les paroles sont en lingala, la langue bantoue parlée au Congo. C’est une chanson traditionnelle que les piroguiers peuvent chanter pour se donner le rythme en donnant les coups de pagaies.   

Olélé moliba makasi dans « Tintin au Congo » d’Hergé (première publication en 1931 !)

uélé uélé molibá mákási (ou olélé olélé molibá mákási)
uélé uélé molibá mákási
lúka lúka

mbôká ná yé
mbôká ná yé
mbôká mbôká Kasaï

eeo ee eeo Béngúélá áyá
eeo ee eeo Béngúélá áyá

óyá óyá Yákárá a
óyá óyá Kóngúídjá a
óyá óyá

Illustration de Cécile Hudrisier – « Mon petit livre sonore : olélé et comptines du monde » – Didier Jeunesse

Dans les paroles, il est question de deux affluents du fleuve Congo : les rivières Uélé et Kasaï.

Traduction :  « Olélé ! Le courant est très fort. Ramez ! Son pays, c’est le Kasaï. Eh oh, que vienne Benguela ! Viens le courageux ! Viens le généreux ! Viens ! »

illustration de Cécile Hudrisier

N'hésite pas à liker, commenter ou partager 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *