« Merci, le vent ! » d’Édouard Manceau

Merci le vent - Edouard Manceau

Cliquez pour une commande Amazon

Sept morceaux de papier. Un auteur créatif.
Les morceaux de papier deviennent une poule, un poisson, une grenouille… selon la manière dont Édouard Manceau les dispose. Quelques traits de crayon noir viennent compléter les compositions. Lorsque les morceaux de papier se transforment en personnages, le texte s’apparente à une randonnée avec une structure par accumulation. Puis le vent entre en scène… Et en guise de conclusion, l’auteur nous invite clairement à utiliser à notre tour ces sept morceaux de papier ! 😉

« Je vous les donne ! Prenez-les.
Et faites-en ce que vous voulez… »

Il y a aussi cette citation d’Aristote en préambule de l’album : « La richesse consiste bien plus dans l’usage que dans la possession. » Le vent / l’auteur se dépossède de ses morceaux et leur offrent ainsi une vie qui se prolonge en dehors de l’album, dans les maisons, les bibliothèques… et dans les classes.

Et pour cette belle opportunité donnée aux élèves de développer leur créativité en trouvant de nouvelles compositions avec ces sept formes « imposées » (qui revisitent le tangram chinois ^^), nous n’avons plus qu’à dire « merci, le vent », ou « merci, Édouard » !

Merci le vent - Merci Edouard Manceau

* * * * * * * * * * *

Cliquez ici pour récupérer les morceaux / modèles sans traits de crayons.

Pour récupérer les modèles originaux directement extraits de l’album,
allez faire un tour chez Iticus.

Les sept morceaux de papier deviennent un escargot.


(prix d’achat fixé par l’éditeur : 9,90€)
« Merci, le vent ! » d’Édouard Manceau est paru en 2011 chez Milan Jeunesse.

N'hésite pas à liker, commenter ou partager 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *