« Devant ma maison » de Marianne Dubuc

« Devant ma maison » (lien Amazon) est un imagier pas comme les autres qui réserve des surprises et invite le jeune lecteur au voyage dans son imaginaire. Cet album québecois (édité à la Courte Echelle) est disponible en France aux éditions Casterman. Pour avoir une idée des illustrations et du concept, voici une animation de présentation :

devant ma maison

 

Cet album est magnifique. Son format carré (14cm) avec ses pages épaisses cartonnées, ses illustrations, la jolie typographie, les enchaînements inattendus… Il ne m’en a pas fallu plus pour offrir à ma famille cet album original.

 

Et puis, il y a d’autres bonnes raisons de craquer sur « devant ma maison » pour les enseignant(e)s en maternelle !!!

  • De nombreux connecteurs spatiaux sont utilisés : devant, derrière, au dessus de, sur, sous, à côté de, dans, au bord de, au fond de, à côté de, autour de, au bout de, pas très loin de.
  • Le texte s’enchaîne à la façon des boîtes gigognes. « Devant ma maison, un rosier. Sur le rosier, un petit oiseau. Au-dessus du petit oiseau, une fenêtre. Derrière la fenêtre, ma chambre. Dans ma chambre, mon lit. » Il invite vraiment à se lancer dans un projet où chaque élève produira son propre imagier à la manière de Marianne Dubuc !
  • Certains passages s’inscrivent dans le réel. D’autres dans l’imaginaire (avec une princesse, un dragon, un prince charmant,… un pirate, un extraterrestre, un vampire,…). Il y a de nombreuses références à remarquer : le petit chaperon rouge, les trois petits cochons, la soupe aux cailloux, la chèvre de Monsieur Seguin, Pierre et le loup.


(prix d’achat fixé par l’éditeur : 14,90€)
« Devant ma maison » de Marianne Dubuc est paru en 2016 chez Casterman.

 

Voici un poème de Pierre Coran construit sur le même principe que celui de l'album :

Au Verger
Dans un verger,
Un pommier.
Dans le pommier,
Une pomme.
Et dans la pomme,
Un trou.
Et dans le trou,
Un ver.
Sur un morceau
De bois sec,
Deux oiseaux
Avec un bec.
Qui des deux
Aura le ver ?
L’oiseau bleu
Ou l’oiseau vert ?
Le ver tout vert,
Le ver qui bouge,
Je l’ai offert au poisson rouge.
Et depuis, dans le verger,
Dès que je montre le nez,
L’oiseau bleu et l’oiseau vert
Me regardent de travers …
Pierre Coran

N'hésite pas à liker, commenter ou partager 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *