« Après l’orage » de Hélène Romano & Adolie Day

Cet album, paru en 2016, a été conçu comme un outil pour parler d’attentats avec les enfants (à partir de la grande section et pour les cycles 2 et 3).

Il a été écrit par Hélène Romano, psychothérapeute, et magnifiquement illustré par Adolie Day.

Cet ouvrage permet de mettre des mots sur les émotions des personnages, témoins directs ou non d’un attentat. Il peut aider à libérer la parole des jeunes lecteurs et invite au dialogue.

Aux lendemains du 13 novembre, il n’y avait pas beaucoup de supports existants pour aborder les événements en classe. (Je me souviens que j’étais en remplacement en CE2, je me demandais bien comment en parler, j’avais alors utilisé les deux pages réalisées pendant le week-end par le magazine Astrapi). Hélène Romano a imaginé cet album pour répondre au désarroi des parents et enseignants.

J’espère bien ne plus avoir à aborder le sujet d’attaques terroristes en classe, mais depuis janvier 2015, des attentats se succèdent, cela pourrait malheureusement encore arriver…

Suite à ses interventions dans les écoles parisiennes (après le 13 novembre 2015), Hélène Romano pense que l’annonce d’un événement traumatique doit être faite par une personne d’autorité, et qu’il faut éviter des temps de parole en classe entière. Si nécessaire, les groupes de parole doivent être prévus en effectif restreint, en dehors de la salle de classe, et en respectant les besoins des enfants.

Dans l’histoire de l’album, l’enfant est tenu dans l’ignorance de l’horreur qui s’est produite. Ses parents ont voulu le préserver. Sauf que ce petit bonhomme sent bien que quelque chose de grave est arrivé… Il se pose des questions, reste dans l’incompréhension et se met à croire que c’est de sa faute si tout le monde est triste.

Le texte utilise des mots d’enfant, il met en avant les ressentis des personnages de façon claire. (et il est à mon avis un peu trop long…)

Les images sont douces et rassurantes. Le choix des couleurs est judicieux : bleu (pour l’orage, la tristesse, la peur) et jaune (pour la joie, la lumière, la vie). Il permet de bien mettre en évidence le retour du soleil après l’orage.

Il y a une notice insérée dans le livre pour donner des conseils aux adultes qui souhaitent parler d’événements traumatiques avec les enfants.

Pour en savoir plus sur cet album, voici une présentation par l’auteur, Hélène Romano :

 

illustration d’Adolie Day

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *