« Rolf et son carton » de Annika Thamm


Cet album paru en 2016 est intéressant à utiliser en topologie, pour l’aspect langagier avec le vocabulaire lié au repérage dans l’espace (indicateurs spatiaux).

L’auteur, Annika Thamm, a un chien un peu foufou, Rolf, qui trouve mille façons de jouer avec son carton !   

Pour aider les élèves à développer leur structuration de l’espace en cycle 1, il faut rester concret, en travaillant tout d’abord dans la salle de motricité. L’album présenté dans cet article est l’occasion de proposer des activités avec des grands cartons, un matériel qui ne coûte rien et facile à trouver ! (exemple de consigne : tu te promènes et quand la musique s’arrête, tu vas à côté d’un carton)

On peut ensuite modéliser ce qui a été fait en salle de motricité dans la salle de classe, avec la mascotte de la classe, par exemple. Cela permet aux enfants de passer d’un méso-espace (l’élève se déplace à l’intérieur d’un espace défini par la salle de motricité) à un micro-espace (l’élève est observateur, à l’extérieur de l’espace). On peut comparer ensuite avec les images de « Rolf et son carton ».

Les élèves doivent prendre conscience que les marqueurs spatiaux décrivent des positions relatives quels que soient les objets représentés. Les ateliers de manipulation individuelle en topologie vont entraîner les élèves à passer d’un « espace vécu » en 3D à un « espace représenté » en 2D(exemple ci-dessous du matériel Nathan)

Ateliers Topologie - Nathan

Il est important de proposer dès le cycle 1 des activités qui permettent à l’élève de se décentrer de son point de vue, de « faire l’expérience de l’espace » et de le « représenter ».

Fichiers pour l’exploitation de « Rolf et son Carton » :

– Dictionnaire des personnages (Annika, Rolf et son carton) et dictionnaire des indicateurs spatiaux de l’album

– Association des dessins de l’album avec les photos de Bambou : version fiche élèves / version étiquettes à manipuler au tableau ou en atelier autonome

Mots croisés (niveau GS)

Mots mêlés (niveau GS)

Blablas Théoriques sur la Topologie en Maternelle :

Au cours du cycle 1, les élèves apprennent à se repérer de plus en plus précisément dans l’espace. Ils prennent des repères pour se déplacer dans l’espace de la classe / de la salle de motricité / de l’école ; ils se situent par rapport à d’autres objets ou d’autres personnes ; puis ils situent des objets ou des personnes les uns par rapport aux autres une fois qu’ils sont capables d’effectuer une décentration et d’adopter un point de vue autre que le leur (l’enfant est un objet de l’espace et devient un observateur).

Ce qui est attendu en fin de cycle 1 (BO 2015) :
« Se situer par rapport à d’autres, par rapport à des objets repères »
« Situer des objets par rapport à soi, entre eux, par rapport à des objets repères »
« Utiliser des marqueurs spatiaux adaptés dans des récits, descriptions ou explications »

Les indicateurs spatiaux utilisés au niveau langagier regroupe :
– une notion de distance :
proximité ou éloignement (près de, à côté de, loin de,…), contiguité (contre, face à face, dos à dos,…), encadrement (entre, au milieu de,…)
– une notion d’inclusion/d’exclusion :
intériorité (dans, dedans, au fond de,…), extériorité (en dehors de, hors de,…), délimitation (au bout de, autour de,…)
– une notion d’orientation, de polarité :
antério-postérieure (devant, derrière, en avant de, en arrière de,…), latéralité (à droite de, à gauche de,…), hauteur (sur, sous, en bas de, au sommet de,…)
– une notion de déplacement :
par au-dessus de, au travers de,…

Proposition de progression sur le cycle 1 :
– PS : sur / sous ; dessus / dessous ; dedans / dehors ; en haut / en bas ; devant / derrière
– MS : à côté de ; au milieu de ; face à face / dos à dos ; autour
– GS : à gauche de / à droite de ; entre ; à travers ; par-dessus / par-dessous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *