« L’ours qui jouait du piano » de David Litchfield

Cet album paru en 2016 chez Belin Jeunesse est une petite pépite pour évoquer la solitude et l’amitié, la « connaissance de soi ». Il montre aux élèves qu’il faut croire en ses rêves et faire ce qu’on peut pour les réaliser.

Je le propose comme idée de lecture offerte pour les GS pour son message positif.

Tout commence au cœur de la forêt, l’Ours – qui n’est encore qu’un ourson – pose ses pattes sur un drôle d’objet… Il y revient jour après jour jusqu’à l’apprivoiser complètement. Très vite, tous les ours des alentours viennent écouter jouer l’Ours virtuose.

L’Ours saisit alors l’opportunité de partir, il abandonne sa forêt pour Broadway et des concerts à guichets fermés !

Cependant, le succès ne lui fait pas oublier d’où il vient, sa forêt et ses amis lui manquent…

Cet album est rempli de douceur et de poésie. Les illustrations sont magnifiques, avec de jolies couleurs et un magnifique travail au niveau des cadrages et des jeux de lumière.
« L’ours qui jouait du piano » entre dans la sélection des titres pour le prix des Incorruptibles 2017/2018 (niveau CP).


(prix d’achat fixé par l’éditeur : 12,90€)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *