« Mon père, chasseur de monstres » de Stéphane Sénégas

Cet album de Stéphane Sénégas est paru en 2007 aux éditions De La Martinière Jeunesse, dans une collection « Les Mots à l’endroit » destinée aux enfants dyslexiques (texte relu par une orthophoniste, avec de grands caractères et des interlignes espacées). Il se destine donc au cycle 2. Pourtant, « Mon père, chasseur de monstres » est aussi un support très intéressant en GS pour prolonger un travail dans le domaine ombres et lumière.

Autres points +++ : l’univers graphique original, en trois couleurs, l’histoire qui dédramatise la peur du noir et des monstres, le grand format 32x29cm.

Néon est un petit garçon pris de panique tous les soirs quand la pendule sonne l’heure d’aller se coucher. Il a peur des monstres dans sa chambre. Mais son nom de famille, c’est Peurderien…

Le papa bricoleur fabrique une sorte de longue-vue pour découvrir ce qui tracasse son fiston… et éclate de rire !

Quand il explique de façon rationnelle l’origine des soi-disant monstres, cela ne suffit pas à rassurer Néon. Alors, le papa promet qu’au prochain coucher, il n’y aura plus de monstres dans sa chambre.

Remarque : L’album s’inscrit dans un univers BD et certaines images sans texte nécessitent d’être racontées avec les élèves car elles véhiculent des informations (comme l’inquiétude persistante de Néon).

Pistes d’exploitation :

Référentiel des éléments de l’album à afficher en classe.

– Autre petite contribution : deux grilles de mots fléchés.

Mots fléchés - GS - Mon père, chasseur de monstres

 

– Pour aborder le domaine ombres et lumière (qui permet d’explorer le monde des objets), la séquence proposée par La Main à la Pâte est très inspirante.

– L’album peut être lu après les séances « L’ombre, c’est mon ombre », « L’ombre d’objets » et « Mon ombre au soleil ».

  • Première séance, sans montrer la couverture ni dire le titre.
    Lecture jusqu’à la page 18 avec l’explication du papa.
    Discussion avec les élèves.
    Mise en relation avec ce qui a été vu précédemment concernant les ombres et la lumière.

 

  • Deuxième séance.
    Lecture jusqu’à la page 23.

    « Néon se pose toujours plein de questions, par quel moyen son père va-t-il s’y prendre ? »

L’enseignant(e) demande aux élèves comment pourrait faire le papa de Néon pour chasser les monstres. On recueille toutes les propositions sur des affiches.

Découverte des hypothèses de Néon :    document pour les afficher en classe

Mon père, chasseur de monstres - Stéphane Sénégas - Hypothèses des moens pour chasser les monstres

  • Troisième séance. Rappel de la séance précédente et lecture de la fin de l’album pour dévoiler la solution imaginée par le papa de Néon.
  • Quatrième séance. Théâtre d’objets et familiarisation avec les ombres verticales en classe (correspond à la dernière partie proposée par la Main à la Pâte).

Théâtre d'ombres en GS - Projection et manipulation de marottes

Les élèves sont par petits groupes de 2 ou 3. Ils sont à la fois projectionnistes et manipulateurs. Chaque groupe dispose d’une lampe de poche et des marottes issues de l’album (à imprimer sur papier épais) pour reproduire les ombres que Néon voit dans sa chambre.

Théâtre d'ombres en GS - Mon père, chasseur de monstres

Comment placer la marotte pour obtenir une ombre qui lui ressemble ? Comment placer la marotte pour qu’elle ait une ombre plus grande / plus petite que la précédente ? Comment placer ses deux marottes pour qu’un monstre mange l’autre monstre ?

L’enseignant(e) invite à entrer dans une démarche d’investigation, les élèves tâtonnent par essais successifs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *