« Gros Loup et la petite bête » de Rob Hodgson

Gros Loup et la petite bête - Rob Hodgson

L’album « Gros Loup et la petite bête » est l’oeuvre d’un auteur-illustrateur anglais (titre original : « The Cave ») qui est paru pour sa version française chez Belin Jeunesse.

Cet album de loup est super pour les PS et MS.
Il permet notamment de travailler sur les inférences et la lecture d’images, d’aborder le temps qu’il fait (la météo) et le temps qui s’écoule.

C’est l’histoire d’une petite bête terrée au fond de sa grotte. Gros Loup l’a repérée et décide de guetter l’entrée de la grotte jour et nuit, par tous les temps, jusqu’à ce que la petite bête sorte…   

" Viens jouer avec moi ! Je suis sûr que nous serons les meilleurs amis du monde." dit Gros Loup

« Viens jouer avec moi ! Je suis sûr que nous serons les meilleurs amis du monde. » dit Gros Loup sur l’illustration ci-dessus. Ce qui pourrait paraître sincère lorsqu’on on n’a pas lu l’image avec le filet, l’assiette et les couverts.


Gros Loup est trrrrès patient.

Sa technique pour faire sortir la petite bête (parce que oui, elle va finir par sortir !) est inattendue.
Quel suspens !

A l’apparition de cette fameuse petite bête, la surprise pour Gros Loup est totale !!! (et pour nos p’tits loups aussi 😉 )

Le dénouement est très drôle.

 

Quelques Activités à Proposer :

– Reproduire « GROS LOUP » avec des étiquettes-lettres

 

– Faire correspondre des images de l’album avec la météo de la scène

 

– Activité graphique : tracer des vermicelles arc-en-ciel sur le donut à compléter

 

– Pour fabriquer une marionnette loup en papier, vous pouvez imprimer le patron mis en ligne par l’auteur !

C’est sur cette page, en descendant, vous allez retrouver le titre « The Cave », il faudra cliquer sur le dessin qui correspond à celui de droite.



(prix d’achat fixé par l’éditeur : 12,90€)

Le seul petit bémol que je trouve à cet album est la représentation de l’arbre en haut de la grotte. Tantôt conifère, tantôt feuillu, il interpelle. A moins que ce ne soit un mélèze (le seul conifère qui perde ses aiguilles). Dans ce cas, pourquoi dessiner des feuilles qui volent ? Et pourquoi la disposition des branches est variable ?

Enfin bref, ce n’est pas très grave mais je trouve ça dommage car on pourrait aborder la succession des saisons avec cet album, sans ce détail qui pose problème de mon point de vue.

L’album de « Gros Loup et la petite bête » reste cependant très agréable et possède de nombreuses qualités pour le faire rejoindre notre bibliothèque de classe.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *