« Le Triomphe du Zéro » de Gianni Rodari et Elena Del Vento

Cet album d’origine italienne est paru en 2012 chez Circonflexe pour l’édition française.

C’est l’histoire d’un Zéro tout gentil qui n’a pas d’amis. Sa rencontre avec le Un va changer sa vie !

Une histoire courte qui va permettre d’aborder d’une manière qui change chiffres et nombres. Et d’évoquer au passage le fameux zéro en douceur  😉

La construction du concept de « nombre »… Un vaste programme ! Cela regroupe un gros paquet de notions : son caractère cardinal (la quantité), son caractère ordinal (sa position) et sa codification (son écriture en chiffres, son écriture en lettres, son mot donné à l’oral).   


Il est important d’employer un vocabulaire précis avec les enfants et de ne pas dire à tort chiffre ou nombre. L’album « Le Triomphe du Zéro » est intéressant justement pour parler de chiffres et de nombres, ainsi que pour aborder la codification chiffrée et lettrée des nombres.

En effet, au niveau des illustrations, chaque chiffre est tamponné et il est personnifié grâce à de jolis traits de crayon. Au niveau du texte, les chiffres sont écrits en toutes lettres.

Au niveau typographique, les 4 sont fermés et les 7 sont non barrés, ce qui diffère du tracé attendu en écriture mais comme il faut savoir les reconnaître des deux manières, ce n’est pas un problème…

Cette représentation originale des chiffres en petits personnages peut d’ailleurs faire l’objet d’une exploitation en arts visuels.

Voici un pdf pour remettre tout le monde dans l’ordre ! (découpage/collage d’étiquettes avec les chiffres-personnages par l’élève)

Et voici une grille de mots fléchés pour écrire les nombres de 1 à 10 en lettres capitales (elle reprend les petits personnages de l’album).

Chaque quantité est représentée par un chiffre différent jusqu’à neuf ce qui rend le passage à dix difficile pour certains élèves en ce qui concerne la codification chiffrée… puisqu’on revient à 1 ! Un 1 différent étant donné que c’est une dizaine et non une unité. 10, ce n’est pas un 1 et un 0. Cette prise de conscience fait partie des apprentissages visés en cycle 2 mais il est important de ne pas véhiculer des représentations faussées à nos petits élèves.

C’est que, le Un et le Zéro,
L’un derrière l’autre assis
Formaient un grand Dix :
Une autorité, en un mot !

extrait de l’album « Le Triomphe du Zéro »

Et le zéro dans tout ça ? Je préfère commencer la bande numérique et la comptine par le 1 et non le 0. Le nombre zéro n’est pas intuitif puisqu’il traduit l’absence, le vide, on ne va pas compter ce qui n’existe pas. Dans les attentes de fin de cycle 1, les élèves doivent savoir lire les nombres écrits en chiffres jusqu’à dix. Mais il faut déjà avoir bien débroussaillé le concept numérique avant de pouvoir donner un sens mathématique au Zéro. Le « zéro » peut représenter une difficulté potentielle dans l’apprentissage de la numération.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *